menu arrow-left logo cross Fleur

Nos aiguilles
pilotent le temps

(scroll to navigate)

Histoire de l'entreprise

«Une fabrique, une famille, un but»

Fondée en 1890 par Louis-Georges Bovet, au 11 du chemin de Comba-Borel, à Neuchâtel, la maison est reprise le 1er juin 1916 par Lucien Girard, qui la dirige jusqu’en 1936. Durant ces vingt ans, Lucien Girard connaît bien des déboires et, lorsque la famille Girardin la rachète en 1936, l’entreprise est au bord de la faillite.

Des efforts inlassables sont alors nécessaires pour redresser la barre, recréer des outillages, améliorer les procédés de fabrication et former du personnel qualifié. Il s’agit pour son nouveau propriétaire d’être tout à la fois technicien, commerçant et vendeur.

Partie de cinq ouvriers, Aiguilla occupe actuellement 170 collaborateurs.

Nous sommes ainsi bien loin du modeste logement des débuts, chemin du Clos, car l’entreprise, fruit de plus d'une septantaine d’années de travail, est aujourd’hui installée dans une belle fabrique entourée d’un magnifique grand parc.

Afin que l’histoire se poursuive, d’importants investissements sont consacrés au développement et à la modernisation de l’entreprise.


Manufacture

Manufacture

Fernand Girardin, fondateur

Fernand Girardin, fondateur
Adrian Girardin, directeur technique

Adrien Girardin, directeur technique

Pierre Girardin, président

Pierre Girardin, président

Histoire de l'aiguille

L’aiguille a précédé la montre. Les hommes du Néolithique (6000-2500 av. J.-C.) mesuraient déjà les jours et les années grâce à l’ombre d’une pierre levée qui leur indiquait l’heure approximative. Mais l’esprit inventif de l’homme ne s’est pas contenté de cet instrument rudimentaire; il a d’abord transformé la pierre en une svelte aiguille: l’obélisque égyptien, ancêtre du cadran solaire.

Bien plus tard vint la clepsydre, horloge à eau des anciens, un aïeul des instruments à mesurer le temps, où figure déjà l’une des premières aiguilles.

Au XIVe siècle, les tours d'horloges équipées d’une seule aiguille, indiquant l’heure, fonctionnent sous la traction d’un poids. Au XVe siècle, grand progrès: le ressort devient la force motrice.

C’est ensuite au XVIe siècle qu’apparaissent les premières montres. Elles ne comportent toujours que l’aiguille des heures. En 1691 enfin, voici venir l’aiguille des minutes. Les aiguilles étaient alors entièrement fabriquées à la main. Elles étaient découpées au bocfil dans une bande de métal, laminées pour l’épaisseur, puis limées au profil désiré. Une seule paire d’aiguilles requérait deux journées de travail assidu. En 1812 a été fondée la première fabrique d’aiguilles, la maison Wagnon Frères à Genève.

Au seuil du XIXe siècle, on recensait une soixantaine de fabriques d’aiguilles. Toutefois, la modernisation de l’équipement, jointe à d’autres facteurs, en a progressivement réduit le nombre: on n’en compte plus qu’une dizaine aujourd’hui.

Histoire de l'entreprise

«Une fabrique, une famille, un but»

Fondée en 1890 par Louis-Georges Bovet, au 11 du chemin de Comba-Borel, à Neuchâtel, la maison est reprise le 1er juin 1916 par Lucien Girard, qui la dirige jusqu’en 1936. Durant ces vingt ans, Lucien Girard connaît bien des déboires et, lorsque la famille Girardin la rachète en 1936, l’entreprise est au bord de la faillite.

Des efforts inlassables sont alors nécessaires pour redresser la barre, recréer des outillages, améliorer les procédés de fabrication et former du personnel qualifié. Il s’agit pour son nouveau propriétaire d’être tout à la fois technicien, commerçant et vendeur.

Partie de cinq ouvriers, Aiguilla occupe actuellement 170 collaborateurs.

Nous sommes ainsi bien loin du modeste logement des débuts, chemin du Clos, car l’entreprise, fruit de plus d'une septantaine d’années de travail, est aujourd’hui installée dans une belle fabrique entourée d’un magnifique grand parc.

Afin que l’histoire se poursuive, d’importants investissements sont consacrés au développement et à la modernisation de l’entreprise.

-

Histoire de l'aiguille

L’aiguille a précédé la montre. Les hommes du Néolithique (6000-2500 av. J.-C.) mesuraient déjà les jours et les années grâce à l’ombre d’une pierre levée qui leur indiquait l’heure approximative. Mais l’esprit inventif de l’homme ne s’est pas contenté de cet instrument rudimentaire; il a d’abord transformé la pierre en une svelte aiguille: l’obélisque égyptien, ancêtre du cadran solaire.

Bien plus tard vint la clepsydre, horloge à eau des anciens, un aïeul des instruments à mesurer le temps, où figure déjà l’une des premières aiguilles.

Au XIVe siècle, les tours d'horloges équipées d’une seule aiguille, indiquant l’heure, fonctionnent sous la traction d’un poids. Au XVe siècle, grand progrès: le ressort devient la force motrice.

C’est ensuite au XVIe siècle qu’apparaissent les premières montres. Elles ne comportent toujours que l’aiguille des heures. En 1691 enfin, voici venir l’aiguille des minutes. Les aiguilles étaient alors entièrement fabriquées à la main. Elles étaient découpées au bocfil dans une bande de métal, laminées pour l’épaisseur, puis limées au profil désiré. Une seule paire d’aiguilles requérait deux journées de travail assidu. En 1812 a été fondée la première fabrique d’aiguilles, la maison Wagnon Frères à Genève.

Au seuil du XIXe siècle, on recensait une soixantaine de fabriques d’aiguilles. Toutefois, la modernisation de l’équipement, jointe à d’autres facteurs, en a progressivement réduit le nombre: on n’en compte plus qu’une dizaine aujourd’hui.

-

Contact

Aiguilla SA

Rue du Coteau 10
CH 2500 Bienne 4

Tél: +41 (0) 32 344 65 65
Fax: +41 (0) 32 344 65 66

info@aiguilla.ch

Baselworld

23 mars au 30 mars 2017
Halle 2.2 -Stand C23

www.baselworld.com

Emploi

Opératrices


Aiguilla SA, Ressources Humaines, Rue du Coteau 10, 2500 Bienne 4
administration@aiguilla.ch

 

Informations

Fermetures annuelles de l’entreprise:
 

Vendredi 14 juillet au vendredi 4 août 2017

Lundi 25 décembre 2017 au vendredi 5 janvier 2018
 

Contact

Aiguilla SA

Rue du Coteau 10
CH 2500 Bienne 4

Tél: +41 (0) 32 344 65 65
Fax: +41 (0) 32 344 65 66

info@aiguilla.ch

Baselworld

23 mars au 30 mars 2017
Halle 2.2 -Stand C23

www.baselworld.com

Emploi

Opératrices


Aiguilla SA, Ressources Humaines, Rue du Coteau 10, 2500 Bienne 4
administration@aiguilla.ch

 

Informations

Fermetures annuelles de l’entreprise:
 

Vendredi 14 juillet au vendredi 4 août 2017

Lundi 25 décembre 2017 au vendredi 5 janvier 2018
 

Développement

La production d’aiguilles soignées qui caractérise Aiguilla SA demande pas moins de 15 à 20 opérations par aiguille, depuis la réalisation de l’outillage et la préparation de la matière, jusqu’à la mise sur carte des aiguilles terminées pour la livraison.

Création de l’outil

Tous les outillages utilisés pour la fabrication d’une aiguille sont créés et construits dans l’atelier de mécanique d’Aiguilla. Du reste, les fabriques de machines n’ayant pas toujours été à même de répondre aux exigences techniques de la fabrication d’aiguilles de qualité, Aiguilla SA a élaboré ses propres machines et continue aujourd’hui de les développer.

Fabrication de l’aiguille

Nos aiguilles, fabriquées en laiton, en acier ou en or, pour la plupart dans un état de surface diamanté, répondent aux exigences de qualité les plus élevées et équipent les montres des marques horlogères les plus prestigieuses.

Les aiguilles sont encartées une à une, au moyen de brucelles, sur les petits cartons traditionnels et glissées sous de fins passants découpés qui les maintiendront. Un dernier travail manuel et minutieux, qui n’a jamais pu être remplacé par un procédé automatisé.

Produit fini

La collection d’Aiguilla SA est riche d’environ 10 000 formes. Mais, chacune d’elles correspondant à la demande spécifique du client, on obtient, en fin de compte, plusieurs millions de modèles.

Développement

La production d’aiguilles soignées qui caractérise Aiguilla SA demande pas moins de 15 à 20 opérations par aiguille, depuis la réalisation de l’outillage et la préparation de la matière, jusqu’à la mise sur carte des aiguilles terminées pour la livraison.


Cliquez pour visionner la vidéo

Création de l’outil

Tous les outillages utilisés pour la fabrication d’une aiguille sont créés et construits dans l’atelier de mécanique d’Aiguilla. Du reste, les fabriques de machines n’ayant pas toujours été à même de répondre aux exigences techniques de la fabrication d’aiguilles de qualité, Aiguilla SA a élaboré ses propres machines et continue aujourd’hui de les développer.

Cliquez pour visionner la vidéo

Fabrication de l’aiguille

Nos aiguilles, fabriquées en laiton, en acier ou en or, pour la plupart dans un état de surface diamanté, répondent aux exigences de qualité les plus élevées et équipent les montres des marques horlogères les plus prestigieuses.

Les aiguilles sont encartées une à une, au moyen de brucelles, sur les petits cartons traditionnels et glissées sous de fins passants découpés qui les maintiendront. Un dernier travail manuel et minutieux, qui n’a jamais pu être remplacé par un procédé automatisé.

Cliquez pour visionner la vidéo

Produit fini

La collection d’Aiguilla SA est riche d’environ 10 000 formes. Mais, chacune d’elles correspondant à la demande spécifique du client, on obtient, en fin de compte, plusieurs millions de modèles.

Cliquez pour visionner la vidéo